L’arconada

Une « arconada » est une bourde commise par un gardien de but en foot. C’est donc contre son gré que Luis Arconada, portier talentueux de la Real Sociedad et de la sélection espagnole, a légué son nom.

Le 27 juin 1984, la France et l’Espagne disputent la finale de l’Euro au Parc des Princes, à Paris. Aucune équipe ne parvient à prendre le dessus en première mi-temps. En début de seconde période, les Bleus obtiennent un coup-franc à proximité de la surface de réparation.

Michel Platini enroule sa frappe, qui contourne le mur espagnol. Luis Arconada, bien placé, n’a qu’à se saisir du ballon. Mais celui-ci glisse entre ses gants et termine sa course au fond des filets. Après cette grosse « boulette », les Espagnols ne parviennent pas à se reprendre. Ils encaissent même un deuxième but quelques secondes avant le coup de sifflet final.

Après l’Euro, Arconada est remplacé par Andoni Zoubizarreta. Dans la lignée de son prédécesseur, le gardien espagnol fait lui aussi une arconada lors du premier match de poule du Mondial 98, face au Nigéria.