La papinade

La « papinade » est une reprise de volée spectaculaire frappée en déséquilibre, dans des angles jugés impossibles.

Ce geste, Jean-Pierre Papin l’a exécuté pour la première fois en décembre 1986 sous les couleurs de l’Olympique de Marseille, face au Racing Club de France. Réceptionnant une longue passe de Jean-Louis Zanon, « JPP » tente sa chance alors qu’il se trouve à l’extérieur de la surface de réparation. Côté droit, il décroche une frappe lourde qui vient se loger dans la lucarne de Pascal Olmeta.

Le 6 mai 1988, l’attaquant marseillais récidive face aux Chamois niortais, toujours devant son public du stade Vélodrome. C’est Alain Pécheral, journaliste au quotidien « La Provence », qui parle alors pour la première fois de « papinade ».

Le Ballon d’or 1991 en réussira beaucoup d’autres, avec l’équipe de France (contre la Tchécoslovaquie, l’Espagne et la Belgique) mais aussi avec le Bayern Münich et le Milan AC. D’après la legénde, c’est d’ailleurs en voyant le n°9 français réussir une papinade face aux Espagnols en éliminatoire de l’Euro 1992 que Silvio Berlusconi, le président milanais, aurait décidé de le recruter.