La carrière la plus courte

La carrière sportive de l’Anglais Frank Hadow est sans aucun doute la plus courte de l’histoire du tennis. En 1878, il profite des ces vacances pour s’inscrire au tournoi de Wimbledon. Personne ne le connaît. Il travaille à Ceylan et joue rarement aux sports de raquettes. De plus, il paraît fragile et son jeu précis ne fait pas forte impression. Pourtant Frank Hadow parvient, sans perdre un set, jusqu’en finale face à Spencer Gore, vainqueur de la précédente édition. Par mis les spectateurs, personne mise sur une victoire de ce jeune inconnu. Frank Hadow ne panique pas face aux attaques de Spencer Gore. A chaque montée au filet de son adversaire, il élève la balle en l’air afin de le lober. Victoire pour Hadow : 7/5 6/1 9/7. Sans le savoir, Hadow venait d’inventer le lob et s’étonne que personne n’ait pensé à cette parade. Après sa victoire, il quitte Wimbledon et ne joua plus jamais au tennis. Il réapparaîtra seulement en 1926 à Wimbledon, invité par les organisateurs pour les 50 ans du tournoi.