Beckenbauer, le héros de Mexico

Le Mondial de 1970 fait passer le jeune Beckenbauer, 25 ans, du statut de joueur talentueux à celui de leader charismatique. En quart de finale, c’est lui qui marque le but de la révolte, en seconde période, tandis que son équipe est menée 2-0 par les champions du monde anglais.

Mais c’est en demi-finale, face à l’Italie, que le libéro de la RFA dessine les contours de sa légende future. A la 67 minute de jeu, Franz Beckanbauer bute contre un défenseur adverse alors qu’il file à toute allure vers le but d’Albertosi.

Le staff allemand est inquiet : le Munichois s’est déboîté l’épaule et tous les changements autorisés ont été opérés… Pour redonner de l’espoir à ses coéquipiers, le « Kaiser » continue la partie avec l’avant-bras droit collé au torse par un sparadrap. L’image, relayée par la toute nouvelle télévision en couleurs, offrira à l’Allemagne une fierté à peine atténuée par une défaite jugée injuste.